Accueil > Blog > Le joint creux : secret d’architecture moderne.

Architecture

Le joint creux : secret d’architecture moderne.

Par Alexis   •   25 janvier 2020   •   Partager :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
le pendu - le joint creux secret darchitecture moderne

Le joint creux est l’appui d’un détail purement technique qui l’a aujourd’hui changé en élément esthétique à part entière. Pourquoi travailler ce type de détail architectural en tant qu’architecte d’intérieur ? Voici notre approche.

Le détail, trop souvent négligé.

Un réflexe encore rare en architecture d’intérieur.

« L’intérieur est assez boudé en général. »

L’intérieur est aujourd’hui exempt de tout détail, hormis des réalisations avec un niveau de détail extrême, trouvables dans une minorité de bâtiments.

Depuis les débuts de l’ère industrielle et les premiers ensembliers-décorateurs, l’intérieur a de manière générale été assez “boudé”. Ainsi, le détail architectural tel que le joint creux est assez répandu en façade de bâtiment, mais encore peu courant en architecture intérieure.

Aujourd’hui encore, on parle beaucoup de couleurs, de mobilier et de décoration intérieure, mais très peu de détail architectural.

-> Besoin d’un conseil ? Rendez-vous ici.

À trop se centrer sur le matériau, on en oublie la réalisation.

« On se retrouve avec des matériaux de ouf, mis en œuvre n’importe comment. »

Par ailleurs, on a tendance à mettre en avant le matériau bien plus que sa mise en œuvre. On dépense des fortunes pour une matière, sans aucun détail de réalisation.

Un maître d’ouvrage peut arborer une tête de lit en cuir d’alligator à 40 000€, la plus basique qui soit, juste pour mettre en avant un matériau rare.

On trouve en réalité deux extrêmes : des architectes et designers qui poussent le détail très loin, jusqu’à l’obsession, au point où plus personne ne les comprend, et d’autres qui mettent en avant un matériau tout en n’ayant aucune culture du détail ou de la faisabilité architecturale. On se retrouve avec des matériaux de ouf, mis en œuvre n’importe comment.

cet article pourrait vous intéresser : Le luxe n’est pas dans les matériaux 

Comment aborder le détail architectural ?

La richesse dans la subtilité.

« Le détail a une utilité sociale. »

D’après nous, la force d’un détail architectural réside dans sa subtilité.

Prenons l’exemple de Rémi Tessier, architecte d’intérieur, qui a fait réaliser dans un yacht des rideaux sur-mesure fabriqués en lin, crin de cheval et fil d’argent. Le matériau et sa mise en oeuvre sont tous deux très qualitatifs, pour un rendu vraiment travaillé, très agréable à regarder.

Un détail architectural réussi est celui qui sait se faire oublier, mais dont on peut apprécier tous les aspects dès lors que l’attention est portée dessus. On peut alors en parler pendant des heures, s’éduquer soi-même et éduquer les autres. Au-delà de l’utilité technique, il a donc une utilité sociale. Ainsi, un détail comme le joint creux en intérieur n’a pas pour vocation de sauter aux yeux, mais de solidariser l’ensemble et de le rendre unique en toute subtilité.

-> Notre agence d’architecture pourrait vous aider dans la réalisation de votre projet, cliquez ici.

D’une réponse technique à un véritable apport esthétique.

« Ce n’est pas parce que c’est technique qu’on ne peut pas en faire quelque chose d’élégant. »

À l’origine, le joint creux est un détail purement technique, et même un défaut esthétique. Il est aujourd’hui l’exemple que technique et esthétique ne sont pas toujours contradictoires.

Le joint creux fait en effet partie des détails architecturaux particulièrement intéressants à travailler. Outre l’aspect technique, qui est d’empêcher les cloisons de se fissurer au contact avec le bois, on peut en faire quelque chose d’élégant.

On a réussi à transformer ce défaut en qualité, en appuyant au maximum l’écart entre les deux matériaux pour obtenir une ligne épurée. Dans ce type de travail, il est intéressant de prendre un parti ou son contraire, mais le compromis n’est jamais bénéfique.

S’autoriser à kiffer.

« On n’a pas tous la même façon de vivre le tiroir. »

Si le détail peut servir la technique de mise en oeuvre des matériaux, il a une autre utilité très importante : le kiff. Une notion qui est pourtant régulièrement mise de côté. Pour moi, l’utilité et le kiff se fondent ensemble. C’est très subjectif, chacun a sa façon de vivre le kiff. De la même manière qu’un objet ne va pas être vécu de la même façon selon la personne : on n’a pas tous la même façon de vivre le tiroir.

Que pour un investissement immobilier, on veuille mettre du standard, du lisse, des murs blancs et du parquet en chêne clair, soit. Mais quel est l’intérêt d’investir une grosse somme d’argent chez soi, si on ne peut pas kiffer ?

Aujourd’hui, on est obsédé par le bien-être, la bienveillance, cette idée d’être “bien chez soi”. Certes, ça a une importance, mais ce n’est qu’une composante du projet. Et s’arrêter à ça, c’est oublier tout le reste. Si vous vous focalisez sur le fait d’orienter votre lit au nord, vous risquez de paralyser tout votre projet, et de finir par n’être bien que dans votre lit. Un projet d’architecture intérieur est un projet global : il faut tenir compte de toutes les composantes afin que l’ensemble soit cohérent.

Cette obsession du bien-être risque d’occulter ce pour quoi on se lance dans un projet d’aménagement intérieur sur-mesure : avoir un intérieur qui nous correspond et que l’on trouve stylé. Ne vous empêchez pas d’avoir du beau sous prétexte de s’obliger à être bien chez soi. On ne sera jamais aussi à l’aise en costume qu’en jean et t-shirt, mais ça ne poursuit pas le même objectif.

Il est malsain de s’obliger à être heureux et de rester bloqué sur le positif. L’usage englobe aussi les mauvais moments, et il est tout aussi important de les prendre en compte quand on considère l’aménagement de son lieu de vie.

C’est toute l’importance de mettre en valeur les détails architecturaux. Quand on travaille sur un détail, on travaille sur le fait de kiffer au quotidien.

Un article qui pourrait aussi vous intéresser  : Manutti l’harmonie parfaite entre l’intérieur et l’extérieur  

-> Besoin d’un architecte d’intérieur à Lyon ? Rendez-vous ici.

Votre projet.

Il est facile de savoir si un objet est beau ou non. Si cet objet nous plaît. Les magazines sont remplis de belles images d’appartements et de villas tous plus sublimes les uns que les autres. La plupart vous seraient invivables.

Notre volonté en tant architectes d’intérieur s’est mue en obsession : vous accompagner dans la conception d’un habitat qui sera la stricte extension de ce que vous êtes.

Nous avons donc créé une page dédiée à vous aider dans la construction de votre projet d’architecture intérieur.

Cliquez sur « Découvrir » pour y accéder. 

Les nouvelles du pendu.

Le journal récurent et informel d’un bureau pas bien porté sur la poésie.