Accueil > Votre projet

Votre projet.

Afin de s’assurer de la pérennité de votre projet d’aménagement intérieur, notre méthode d’étude & d’exécution repose sur un principe en “entonnoir”. Trois grandes étapes étudiant la faisabilité partant des besoins les plus généraux qui seront affinés et technicités au fur et à mesure des rendez-vous. 

Nous souhaitons laisser place à l’hésitation du client dans le processus de création. Nous pensons qu’il est un acteur essentiel à l’aboutissement d’une réalisation qui ne laisse aucun espace au regret.

Astuce : Vous avez déjà une idée très précise de ce que vous voulez ? Gagnez du temps, prenons rendez-vous ensemble directement avec notre outil de réservation en ligne ! Cliquez sur « prendre rendez-vous ».

Avant toute chose

Première étape de votre projet : l’établissement du cahier des charges, qui consiste principalement à mettre en place les bases de votre projet de construction ou de rénovation. Lors de ce premier rendez-vous, le client donne sa signature pour une mission d’étude d’avant-projet.

1

Ergonomie

avant-projet

Précédent
Suivant

1. Esquisse

Prémisse de l’avant-projet sommaire (APS), l’esquisse consiste en une proposition de répartition des volumes et de la circulation au sein du projet d’habitat.

Lors de ce premier échange, le chef de projet présente une première ébauche de plans d’aménagement réalisés à la main, avec éventuellement des croquis pour détailler une première proposition. Ce premier rendez-vous est l’occasion d’échanger de manière informelle.

Un relevé précis des mesures est essentiel pour débuter la phase d’esquisse. Cette étape est appelée mission de relevé d’états des lieux. En fonction de la complexité du bâtiment, l’intervention d’un métreur, est alors sollicitée. Si un plan de relevé d’états des lieux récent de géomètre a déjà été fourni, l’esquisse peut débuter avant que l’état des lieux ne soit finalisé.

2. Avant-projet sommaire

Une fois l’esquisse validée avec le client, sur base du plan de relevés d’état des lieux, vient la création d’un plan d’agencement global en 2D métré, comprenant le mobilier, ainsi qu’une représentation 3D réaliste des volumes, sans les textures, ni les finitions afin d’aider le client à se projeter dans le volume de son projet. L’objectif est d’obtenir un plan de réalisation à la fois concret et chiffré. 

L’étape d’avant-projet sommaire s’accompagne d’une première phase de chiffrage déterminée, appelé “Descriptif Quantitatif Estimatif” ou “DQE”. Ce descriptif sert à dégrossir les implications budgétaires du projet dans ses grandes lignes, comme le gros œuvre, ou la démolition en cas de rénovation, la peinture, les portes et fenêtres, ainsi que les fluides (l’électricité, la plomberie, le chauffage et les sanitaires). 

Le chiffrage (DQE) est calqué sur les prix moyens du marché français. Il permet d’être force de négociation auprès des artisans lors de l’appel d’offre.

3. Avant-projet définitif

L’avant-projet définitif est l’étape durant laquelle tout est défini de manière détaillée : l’éclairage (plan d’électricité et plan d’éclairage), les sols, la cuisine, l’emplacement et la surface des peintures, le choix du mobilier, les matériaux utilisés, les finitions. Les plans de détails et de structures sur-mesure se présentent sous la forme d’une représentation 2D et 3D. Cette étape consiste également à compléter le descriptif quantitatif estimatif en prenant en considération le niveau de finition appliqué au projet.

4. Sélection des matériaux

Une fois les phases d’avant-projet validées, un debriefing esthétique a lieu. Cette dernière étape consiste en une discussion sur les goûts du maître d’ouvrage, ce qu’il aime et n’aime pas afin de cibler l’univers de ce dernier. Visites en showroom avec les clients pour visualiser et sélectionner les matériaux (avec ou sans l’architecte), suite aux préconisations de chef de projet.

2

Ingénierie

chantier

1. Consultation des entreprises

La consultation des entreprises est très importante pour que tout fonctionne avec le maître d’œuvre car chaque artisan a ses spécificités. Après avoir établi des plans pour tous les corps de métiers : plaquiste, électricité, parqueteur, etc. et reçu les devis de ces derniers, nous analysons les propositions. Cette analyse consiste à lister et vérifier que chaque  élément demandés au chiffrage est présent, et à comparer cette proposition aux prix du marché, établi plus tôt lors du DQE.

2. Première version du planning

Version estimative / dégrossi du programme travaux en fonction des disponibilités a priori des entreprises consultées. Ce premier planning sert aussi à pré-organiser le chantier, dans le déroulement de ses différentes phases.

3. Analyse & négociation des devis

En fonction de l’arbitrage des devis établi plus tôt, nous rentrons en discussions avec les entreprises autour de plusieurs sujets : 

  • Les prix

Nous pensons de manière générale qu’un prix de main d’œuvre ne se négocie pas, exceptions faites bien sûr aux “américains” comme on dit.  Nous sommes convaincus qu’une bonne collaboration ne peut s’exercer que lorsque les acteurs du projets ont le sentiment d’être payés à leur juste valeur. EN REVANCHE “ça ne pousse pas sur les arbres”. Il est très louable de vouloir que tout le monde se rémunère au plus juste, mais un projet c’est aussi une réalité économique. Le vrai point de fléchissement d’un devis c’est sa fourniture.

  • Le cahier des charges

Il faut s’assurer que les interlocuteurs comprennent bien les objectifs et difficultés du projet. Laisser le professionnel proposer ses solutions, et observer son niveau d’implication dans le projet.

  • Le timing

Noter les délais avant début de travaux et vérifiés que les disponibilités soient conformes aux prévisions du planning anticipatif.

  • L’humain

Est-ce que le professionnel  correspond dans sa méthode et sa philosophie aux attentes du client et de l’architecte pour le déroulement du chantier. Sa capacité à travailler en synergie avec les autres corps de métier.

4. Sélection des entreprises

Analyse des propositions et présentations au client. Il s’agit d’une analyse collégiale entre architecte et maître d’ouvrage. Nous disons souvent que les projets que nous gérons n’impliquent ni notre argent, ni notre lieu de vie. Aussi il faut que le propriétaire soit à l’aise avec les budgets qu’il exécute. Pour cela prenons le temps de discuter et d’exposer les tenants et aboutissants de chaque proposition, en toute transparence avec l’intéressé. La décision finale appartient toujours au client.

5. Validation du planning définitif

6. Rédaction des plans d'exécution avec les artisans

Rédaction des plans d’exécution (plans parfaitement exacts et définitifs des ouvrages à réaliser par les artisans) conjointement avec les entreprises. Nous partons du principe qu’ en tant qu’ architectes intérieurs, nous ne manions ni spatule ni visseuse. Nous préférons donc nous assurer que le professionnel soit à l’aise avec son ouvrage afin de maximiser les chances d’obtenir un produit fini irréprochable.

7. Signature des marchés de travaux

La signature des marchés de travaux est un contrat où les détails du devis sont repris avec les impératifs, obligations, droits et devoirs des partis afin de légaliser le chantier et la relation client/entreprise.

8. Lancement du chantier

Les plans et dessins 3D sont affichés sur chantier afin d’assurer que toutes les informations soient à disposition des artisans sur place.

Ressources utiles :

Quels sont les rôles d’un architecte, d’un décorateur et d’un architecte d’intérieur pour votre projet ? Découvrez-le dans cet e-book.

3

Exécution

Mise en œuvre

Précédent
Suivant

Durant le chantier

  • Réunions sur chantier hebdomadaire avec le maître d’ouvrage (le client) ;
  • Briefing par le maître d’œuvre ;
  • Accompagnement du client : envoi d’une fiche récap des réunions du chantier.

Après le chantier

  • Réception du chantier Signature du PV de réception auprès des artisans, du maître d’ouvrage (client) et de l’architecte ;
  • Début de l’assurance décennale.

Ressources utiles :

L’architecte intérieur est un professionnel du service. Plus précisément du service intellectuel.
Ses qualités de technicien ne sont véritablement pertinentes que lorsqu’elles s’appliquent à l’accompagnement de son client.

Découvrir aussi

Démarrez votre projet

Nous reviendrons vers vous afin de convenir d'un rendez-vous.